Les événements survenus à Arès (France) en 1974 et 1977 restent méconnus du public. Le message reçu a été entièrement retranscrit par son témoin Michel Potay et publié sous le titre « La Révélation d’Arès ». Ce site est l'initiative de quelques belges touchés par le message qui se sont rassemblés afin de faire connaître La Révélation d’Arès en Belgique.
  Lire La Révélation d'Arès en ligne

Ci-dessous, vous pouvez rencontrer directement le témoin Michel Potay dans des extraits de l'entrevue réalisée par Jacques Chancel en 2010.

L'Homme libre et co-créateur

Ces événements inattendus, provenant de la Force Créatrice de l’Univers, quel que soit le Nom qu'on Lui donne, viennent rappeler que l’Homme a été créé libre et co-créateur. Tout homme peut librement choisir de retrouver en lui l’image et la ressemblance de cette Force Créatrice Originelle, pour devenir à son tour co-créateur de lui-même et du monde.

De la Lumière de la Vie nous ne voyons que des miettes. La Vérité n'est encore qu'un rêve. Elle ne peut être que future   [Rév. Arès 28/7]. Autour du fragment de Lumière qu'il perçoit, l'homme ne voit encore que la nuit. Avec La Révélation d'Arès quelque chose d'extrêmement important est arrivé : maintenant l'homme peut distinguer clairement la nuit du peu de Lumière.

Nous sommes ainsi ramenés au Sermon sur la Montagne [Matthieu 5-7], désastreusement oublié, qui affirme déjà que pourchasser le Mal et les mauvais est violence, donc que Mal contre Mal n'engendre que Mal. La Vie, aussi peu de Vie soit-il, ne peut engendrer qu'amour et lumière. La Parole d'Arès rappelle partout implicitement qu'il suffira de répandre le Bien pour que le Mal disparaisse de lui-même. "Jamais, à aucun moment la mort" disait Bouddha.

Réveiller en soi la puissance du bien actif

Tout homme peut librement choisir de retrouver l’intelligence du cœur : prendre conscience du mal que l'ont fait, pardonner, faire la paix, aimer, se libérer de tous préjugés et de toutes peurs... La Révélation d’Arès appelle cet engagement dans la voie du Bien « pénitence » dans un sens dynamique et créatif  tout différent du sens habituellement donné à ce mot.

Une trace pour les générations futures

Depuis 1974, et encore aujourd'hui âgé de 92 ans, Michel Potay travaille sans relâche pour transmettre le message dans son intégrité et en expliciter le sens. Faute de trouver un éditeur, Il a dû imprimer et distribuer lui même La Révélation d'Arès. A sa suite, des femmes et des hommes, appelés pèlerins d'Arès, ont commencer un peu partout dans le monde à s'engager dans la voie du Bien et à en répandre le message. La Révélation d'Arès libère l'homme de toute structure de domination. Elle préfigure des relations sociales différentes, promesse d’un monde nouveau. Bien que plusieurs générations soient nécessaires, si elles poursuivent dans la Voie du Bien accompli, le monde changera inévitablement.